Tourisme Bourgogne/Franche-Comté

Le vieux château de Couchey

Le vieux château de Couchey

Le vieux château :

 

Aujourd’hui, il est présent mais il est avant tout une propriété privée. Il a été remanié au fil des siècles et surtout beaucoup de bâtiments ont été démontés.

Pour le voir, vous devez vous rendre dans ” l’impasse du vieux château “, cela ne s’invente pas !

Voici un petit conseil pour voir les tours : vous pouvez vous déplacer derrière la place Charles de Gaulle ( où se trouve le cabinet des infirmières libérales ).

Dès le début du XIIIème siècle, une maison forte est nommée à Couchey. Elle appartiendrait à Ponce CHANLARD. 

De 1252 à 1394, elle appartient à la famille LE PITOIS puis Jean DE SAULX. Pendant cette période, la maison a été renforcée et une tour Nord-Est fut construite.

Par la suite c’est Pierre de BAUFFREMONT qui en hérite en épousant Anne DE SAULX. Elle est ensuite transmise à la famille de LONGVY.

Cette maison est modifiée au fil du temps par l’amiral Philippe CHABOT ( Amiral de BRION) et Claude de LONGVY. Plus tard, elle devient un château en raison de l’aménagement du corps de logis vers 1556. C’est en 1626, que la tour Amiral est édifiée à l’angle Sud-Est. 

En 1696, le château est vendu au trésorier de France, Jacques LANGUET, qui procède aussi à des modifications. Voici une description en 1699 : ” le château est bâti autour d’une plate-forme trapézoïdale entourée de fossés drainés par une simple canette ; il est entouré à l’Est et à l’Ouest par des jardins et au Nord par une basse-cour”.

De 1720 à 1723, il est restauré et modifié par Françoise JOSEPHE.

Bénigne-Charles FEVRET de SAINT-MESMIN en devient le propriétaire en 1777. Il sera d’ailleurs le dernier seigneur de Couchey.

1792 : le château est saisi, puis vendu au citoyen DEMOULIN qui vendit tous les matériaux utilisables. Les bâtiments sont revendus en trois lots.

En 1794, Antoine l’AINE le visite et rapporte : ” le château n’est formé que de deux ailes en équerre ; l’une sur l’autre au couchant où est placé l’entrée, avec deux tours rondes à l’extrémité, l’autre aile du côté du Nord…une grosse tour carrée… . L’intérieur est très négligé”.

Vieux château de Couchey vue de l'arrière
Qu’en est-il de son colombier …

Le château possède un colombier toujours visible aujourd’hui. (Vous pouvez le voir depuis la place Charles de Gaulle derrière la mairie ou bien dans le prolongement de la rue Jean XXIII). Cette tour mesure 12 mètres de haut et possède un diamètre de 7 mètres. 

A l’époque, avoir un pigeonnier était un privilège seigneurial car ces derniers consommaient des pigeons. Les paysans n’étaient pas vraiment ravis de ce bâtiment parce que les pigeons picorent des graines. Par conséquent, cela provoque des dégâts dans leurs récoltes.

D’ailleurs, des cahiers de doléances le confirment. C’est pourquoi les paysans ont demandé la suppression de ce pigeonnier voire sa fermeture de Mars à Décembre.

A savoir qu’un boulin abrite un couple de pigeon. Le seigneur a droit à un boulin par hectare de terre possédé. En conséquence, le seigneur de Couchey avait 1600 boulins ! ( Car Couchey relevait de Ternant et Semezanges, deux villages voisins).

Colombier de Couchey vue de la rue Jean XXIII

unpaysundrapeau (UPUD)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *