Tourisme Bourgogne/Franche-Comté

Couchey : Anecdotes et faits marquants

Couchey : Faits marquants et anecdotes !

 

 

Pour découvrir Couchey d’une manière ludique : Jeu énigme disponible en mairie et en version numérique. (à venir).

Chaque village possède son lot d’anecdotes en tout genre et de faits marquants. J’aime en apprendre que ce soit en discutant avec les couchois ou dans mes lectures. 

En voici quelques un. Evidemment, je n’ai rien inventé mais je ne peux pas vraiment vérifier la teneur des faits.

  • 5 novembre 1636 : Village pillé et incendié par des cavaliers croates de Gallas. Ils sont environ 200, descendant de la montagne. 90 chas ( 1 chas est une maison moyenne) seront brûlés et tentent en vain de prendre le château. On comptait 120 ménages avant la guerre de Trente ans. Après cet événement, 50 ménages.
 
  •  1789 : Date importante en France. A Couchey, c’est naturellement la fin des seigneurs. La bourgeoisie est au pouvoir. Deux grandes familles sont présentes : PANSIOT-ROBERT et GUILLEMOT. La famille PANSIOT est historiquement la famille de fermiers des seigneurs. Ils deviennent propriétaires à la Révolution après la vente des bien seigneuriaux. La famille se scinde : PANSIOT “haut” ( actuel Sirugue) et PANSIOT ( famille CLEMANCEY) qui sont actuellement deux domaines viticoles.
 
  • 1800 : une école cabaret à couchey ! l’instituteur Pierre CHOUILLE, instituteur à l’école primaire du village est renvoyé car il tenait un cabaret dans le local destiné à faire classe. Par conséquent, il n’assurait pas du tout sa fonction d’instituteur. La commune l’a naturellement demandée de partir.
 
  • 1808 : Orages sur la commune. Château endommagé ( tuiles, toiture).
 
  • 1815 : Quelques troupes autrichiennes dans le village provoquent des rixes avec les villageois.
 
  • 1854-55 : Epidemie de cholera ( 29 morts en 1854 et 29 en 1856).
 
  • 1858 : Ouverture du nouveau cimetière.
 
  • 1870 : Quelques dégradations dans le village par les allemands.
 
  • XIX ème siècle : Un villageois aperçoit des ours et observe des empreintes en lisière de forêt (en direction de Fixin) ! Il prévient aussitôt les gendarmes et chasseurs qui organisent une battue. En suivant les traces dans la neige, l’équipe arrive à la ferme du mignardot où vivaient deux énormes chiens de 60 Kg. Cette aventure a valu à cet habitant une tournée générale dans un café du village ( café Boissy ).
 
  • 1920 : fouilles archéologiques au-dessus de Couchey par Paul RENARD.
 
  • Années 40 : Jean Moulin passerait (rien n’est sûr) une nuit dans une maison à l’angle de la ruelle Alfred de Musset.
 
  • Années 40 : Tous les jeudis soirs dans la salle des fêtes. Cinéma pour 3 francs ( cinéma ambulant en noir et blanc).
 
  • 1943 : incendie en haut de Couchey en bordure de forêt. Des pins noirs d’Autriche ont été réimplantés.
 
 
  • 4 septembre 1944 : Deux déserteurs étrangers à Couchey. Eugène et Toni sont deux déserteurs (autrichien et roumain). Après avoir longuement hésité, Robert Dupré avec quelques villageois les cachent dans la “baraque aux chevreuils”. Ils en ressortiront le jour de la libération de Couchey. Eugène est revenu dans la commune fin des années 90 pour saluer le village. Maurice Dupré qui avait 8 ans à l’époque l’a reconnu. Il se rendait impasse du vieux château pour trouver Robert et sa femme.
 
 
 
  • 10 septembre 1944 : libération de Couchey. Une patrouille française entre dans le village après la messe dominicale en fin de matinée.

  • 4 avril 1981 : Disparition d’une villageoise Corinne Pierre découverte en forêt en haut de la combe Vaulon.
 
                                                                                                  unpaysundrapeau (UPUD)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *